Une expertise forestière : pourquoi ? comment ?

Une parcelle de pins sylvestres qui peut vite atteindre quelques milliers d’euros par hectare…

L’expertise forestière, c’est l’évaluation de la valeur économique d’une parcelle ou d’une propriété forestière.

Pour beaucoup d’entre nous, la forêt est avant tout un élément du patrimoine familial, comprenant une « valeur affective ». Mais dans son aspect productif de bois, la forêt constitue un capital. En effet, même un hectare de « mauvais pins » peut atteindre une valeur se comptant en milliers d’euros !

 

Dès lors, l’expertise forestière est souvent nécessaire dans le cadre :

  1. d’une succession (sous estimer la valeur de votre bien forestier peut vous attirer des ennuis fiscaux, la surévaluer vous fait dépenser plus de charges que nécessaire),
  2. d’une vente (pour éviter de brader votre bien),
  3. d’un achat (pour acquérir une parcelle à sa juste valeur)

 

De nombreuses personnes se contentent d’évaluer la valeur des bois présents. Or, il faut aussi tenir compte de la « valeur d’avenir« . L’exemple le plus parlant est le suivant :

Une plantation de résineux de 20 ans présente souvent une valeur de bois quasi nulle. Par contre, 10 ans plus tard, elle entre en production et permet de dégager un fort revenu… Cette parcelle présente donc une « valeur d’avenir » importante.

Ce graphique illustre l’évolution de la valeur d’une plantation dans le temps : pendant la croissance du peuplement, la valeur du bois présent (en orange) est inférieure à la valeur réelle du peuplement. La valeur d’avenir (en vert) vient s’y ajouter pour donner la valeur technique de la propriété.

Cet exemple est le plus extrême. Néanmoins, toute forêt n’ayant pas atteint le diamètre d’exploitabilité des bois présente une valeur d’attente non négligeable. Couper les bois avant leur terme c’est donc sacrifier un partie du capital de sa forêt.

 

L’évaluation de la valeur technique d’une parcelle permet donc de bien comprendre comment valoriser au mieux son patrimoine. Pour les propriétés non dotées de Plans de Gestion, c’est l’occasion de faire le point sur les revenus possibles dans les années à venir :

  1. Évaluation de l’itinéraire sylvicole idéal, tenant compte de vos attentes (financières et affectives) ;
  2. Le cas échéant, définition d’un âge d’exploitabilité optimal ;
  3. Réalisation d’un planning d’éclaircies et de coupe optimisant la valorisation de la propriété.

 

Enfin, l’expertise prend en considération les éléments venant influencer les conditions de la vente ou de la jouissance sur une propriété : la présence d’une indivision, l’empressement d’un propriétaire à vendre ou encore l’intérêt d’un voisin pour agrandir sa propre parcelle vont influencer positivement ou négativement la valeur réelle de la propriété. Cette étape permet de passer de la « valeur technique » à la « valeur vénale » d’une parcelle, c’est à dire au prix réel de votre forêt.

 

Réaliser une expertise, c’est donc dépenser de l’argent pour mieux en gagner par la suite. En fonction de votre demande et la situation de votre propriété (surface, essences, situation patrimoniale, etc.), je vous proposerai une prestation adaptée à vos besoins allant de l’évaluation sommaire à l’inventaire de l’ensemble des bois.

+ 3000 € sur une vente de bois !

Courant mai, un scieur a proposé la somme de 2000 euros pour racheter les bois d’une petite plantation d’épicéa sinistrée par la tempête Zeus du 6 mars dernier. La propriétaire m’a donc contacté pour savoir si ce prix était correct.

Après visite, j’ai pu constater un volume important et une qualité plus que correcte, et que le prix pouvait être revu à la hausse. Avec l’accord de la propriétaire, j’ai procédé à la mise aux enchères de ces bois via la vente de printemps des experts forestiers du secteur.

Au final, ce lot de bois a été vendu à 5400€, justifiant amplement le passage par un professionnel indépendant pour maximiser le prix de vente… Un bon exemple pour tous les propriétaires de petites parcelles de résineux en Haute Loire !

Expertise forestière dans le Vivarais

Courant mai, j’ai effectué l’expertise d’une propriété située dans le Vivarais. Une magnifique futaie de sapin pectiné où le potentiel de production ne manque pas !

Cette sapinière est assez dense, ce qui lui donne une valeur importante, malgré la faiblesse actuelle du marché du sapin.

Mais surtout, cette forêt se prête bien à une sylviculture irrégulière, où il sera possible de prélever régulièrement des bois sans avoir à replanter, le sapin régénérant bien sous lui même.

Le printemps, saison des martelages

Le printemps a été l’occasion de travailler avec Lionel STAUB, expert forestier à Saint Etienne, pour le martelage de nombreuses parcelles forestières.

Le martelage, c’est l’opération qui vise à désigner les bois à éclaircir dans une parcelle en croissance. Le choix des arbres à enlever doit être précis, tenant compte des attentes des scieurs en termes de qualité, de l’écologie forestière, de la hiérarchie entre les individus, etc.

L’ensemble des lots de bois désignés est résumé dans un cahier de ventes où les acheteurs de bois peuvent sélectionner les offres qui les intéressent. La mise au enchères de ces lots est la garantie d’obtenir un bon prix par rapport au cours du bois au moment de la vente.

Un Plan Simple de Gestion sur 200ha en vallée de la Loire

Les derniers mois ont été chargés pour mon activité : première réalisation en janvier, un Plan Simple de Gestion forestier réalisé sur 200ha de coteaux donnant sur les gorges de la Loire.

Sur place, des futaies de douglas et des mélanges de taillis de hêtre, de futaies de chêne et de peuplements de pin sylvestre.

A noter la présence de très beaux chênes, dans un secteur où la sylviculture de cette essence n’est pas très populaire, ce n’est rien de le dire…

Pour le propriétaire, c’est donc la garantie de pouvoir gérer sa forêt en toute tranquillité pendant 20 ans. De plus, la forêt étant en zone Natura2000, le PSG a été agréé au titre du code de l’environnement, ce qui dispense le propriétaire des déclarations liées à cette réglementation.

Expertise forestière sur les crêtes du Forez

Sur le mois de novembre, mon temps a été grandement consacré à la réalisation d’une expertise pour le compte d’une collectivité à la limite entre les départements de la Loire et du Puy de Dôme.

IMG_0073 La crête du Forez, à la frontière entre la Loire et le Puy de Dôme

 

 

 

 

Il s’agissait sur le terrain de définir la valeur d’une forêt de 47 hectares essentiellement composée d’épicéa commun et d’épicéa de Sitka. L’expertise s’est basée sur un inventaire statistique permettant de définir des informations essentielles sur la quantité et donc sur la valeur des bois présents sur ces parcelles. Dans ce cas, la valeur des bois sur pied s’avère compter pour plus de 90% de la valeur finale de la propriété. D’où la nécessité de faire appel à un professionnel pour une évaluation adéquate !

IMG_0069Le peuplement d’épicéa commun

 

 

 

 

 

 

Cette expertise a été réalisée avec Lionel Staub, expert forestier titulaire basé à Saint Etienne (42). L’occasion pour moi de réaliser une première expertise grandeur nature.

Réalisation de plans de gestion en Ardèche

Depuis un peu plus d’un mois, je réalise des plans simples de gestion (PSG) pour le compte de Nicolas Monneret, expert forestier en Ardèche. Qu’il en soit remercié au passage.

Le premier PSG réalisé se situe dans la chaine des Boutières sur un versant bien desservi par une piste forestière. Il s’agit sur la plupart de la propriété d’une jeune plantation de douglas d’environ 16 ans pour laquelle une première éclaircie sera très bénéfique.

 

Suivi de coupe sur une plantation d’épicéa dans le Forez

Premier exemple de réalisation :

Un client de Lionel STAUB, expert forestier à Saint Etienne, souhaitait réaliser une première éclaircie dans une plantation d’épicéa d’environ 2 hectares.

C’est un petit chantier, mais les volumes présents permettent de faire venir une abatteuse sur la parcelle. Les épicéas sont encore assez jeunes pour bénéficier d’une telle éclaircie : leurs tiges n’est pas encore trop élancées et l’éclaircie ne devrait donc pas les déstabiliser.

img_0061

Grâce à l’exploitant qui est intervenu sur cette coupe, les cloisonnement sont seulement réalisés à un rang sur 7, et non un rang sur 5 comme ce qui se fait habituellement. Cela permet de limiter l’emprise de ces trouées et donne l’occasion à l’abatteur de sélectionner d’avantage les bois dans l’interbande.

img_0057

A terme, cette opération permettra :

  • D’améliorer la qualité du bois dans un objectif de production de bois d’œuvre
  • De permettre à l’avenir des éclaircies régulières dans le peuplement. Sans cette première éclaircie, il ne serait plus possible d’éclairci des bois et la seule possibilité de prélèvement à terme serait la coupe rase.
  • De renforcer la stabilité du peuplement en permettant aux arbres éclaircis de grossir en diamètre
  • D’améliorer l’aspect visuel du peuplement en brisant la rectitude des rangées de plantation (l’impact visuel des cloisonnements s’atténuera avec le temps et les éclaircies suivantes)

A propos de moi

Bonjour,IMG_0444

Je me présente : Pierre LEPINAY, ingénieur forestier et membre stagiaire de la compagnie des Experts Forestiers de France, installé en Haute Loire.

Je vous propose pour un accompagnement dans l’évaluation, la gestion et la réalisation de coupes dans vos forêts. Je travaille pour cela dans ma propre entreprise sous la tutelle de Lionel STAUB, expert forestier titulaire.

Après 3 ans d’expérience professionnelle en bureau d’études, en interprofession de la filière bois et au sein de la Société Forestière de la Caisse des Dépôts et Consignations. Je dispose ainsi d’un bon recul sur le milieu forestier et sur les débouchés des bois du massif central.

Une question ? Une remarque ? Une demande de devis ? N’hésitez pas à me contacter via le formulaire ci-contre.

Merci de votre visite, et à bientôt.

Pierre LEPINAY